Figurine Enfant Bouddhiste en Céramique

  • En solde
  • Prix régulier €20,99


Le Bouddhisme se veut être une philosophie d'apprentissage. En Asie, le but premier des enseignants et des parents et de faire comprendre aux enfants que chaque acte a des répercussions.

Nos figurines représentent cette philosophie. Chacune de ces différentes figurines représente un enfant Bouddhiste. Chaque enfant adopte une gestuelle car il est confronté aux conséquences de ses actes.

Caractéristiques :

  • Matériaux : Céramique
  • Dimensions : 4.3 cm x 3.5 cm
  • Livraison Offerte

Pour en savoir plus sur les enfants et le Bouddhisme

Le Bouddhisme en société :

 

Comme la plupart des enfants qui viennent au monastère ne sont pas encore assez âgés pour avoir pris cette décision par eux-mêmes, la plupart d'entre eux sont envoyés par leurs parents. Théoriquement, on pourrait dire que cela montre que le lien entre les parents et leur enfant est très distant. La force de ce lien parent-enfant est très probablement liée au nombre d'enfants dans la famille. Dans les sociétés tibétaines par exemple, ce lien est également influencé par leur culture spécifique et dans ce cas, par leur religion, le bouddhisme.

Le Bouddhisme en famille :

 

Tout d'abord, une femme dans une société bouddhiste est censée donner des enfants, si elle échoue elle est comme un arbre sans fruits. Pourtant, dans les quatre Nobles Vérités décrites par le Bouddha, la naissance, comme la mort, est une souffrance. Et tous les bouddhistes essaient d'éviter la souffrance pour atteindre le bonheur. Si un enfant naît, il est considéré comme une réincarnation d'un nouvel être. Comme cet enfant a déjà vécu plusieurs vies et porte en lui une histoire complète, il est considéré comme un individu ayant une personnalité propre, déterminée par son karma. Avant la naissance de l'enfant, les lamas viennent rendre visite à la mère et accomplissent des rituels pour faciliter la naissance et rendre l'enfant sain.

L'enfant et le Bouddhisme :

 

Quelques jours après la naissance, l'enfant est emmené au monastère pour être rasé. Ensuite, pendant son enfance, toutes les phases sont célébrées, depuis la première coupe de cheveux jusqu'au départ du domicile parental. Il est considéré comme une partie très essentielle du développement moral et physique de l'enfant. Dans le canon bouddhiste, on trouve même des recommandations sur la manière de préserver l'harmonie entre les parents et l'enfant.


voir aussi theme.js -->